Moteusaï

Saint-Ex a dit : "S'aimer, c'est regarder ensemble
Dans la même direction"; or voilà qui me semble

 

Aller à contresens... des règles du trafic;
Voyez les carrefours où des hordes tragiques

 

Fixent obstinément les perfides lanternes
Qui les narguent là-haut de leur couleurs "alternes"

Sans autant pour cela aimer leurs congénères
Atteints qu'ils sont parfois de folie ordinaire.


Ainsi à Pattaya, les scènes sont cocasses
Car affronter la rue demande de l'audace.


Les regards sont tendus vers la lumière rouge,
On ne respire plus, pas une ombre ne bouge,


Tout ça en plein cagnard, après une pluie battante
Afin d'agrémenter cette petite attente;


Puis le feu passe au vert, les fauves sont lâchés
Dans un rugissement qui, pour ne rien gâcher

 

fleure bon le gasoil et les hydrocarbures.
Ivres de liberté et à toute vibure,


Ils vont vers leur destin, oublieux du danger
Qui les guette en chemin: certains vont se manger

 

Une aile de taxi ou le croupion d'un bus
Et mêm' pas pour lui faire un bon cunnilingus!

 

Or puisque j'ai ma chute, je vais donc briser là,
Ne tenant pas beaucoup… à faire des éclats.

 

Raymond Vergé



17/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres